gif

La famille de Drée et le château de La Bazolle à Curbigny


info La branche de Drée de la Serrée

info Généalogie de la famille de Drée [Dictionnaire de la noblesse, tome V, La Chesnaye-Desbois (1772)]

info Généalogie de la maison de Drée, Chaix d’Est-Ange

René de Drée chr. de la Serrée

Généalogie de la famille de Drée d'après le Grand Armorial de France :

Généalogie de la famille de Drée
Généalogie de la famille de Drée, suite

Château de la Bazolle à Curbigny

Le château de la Bazolle à Curbigny

Le château de la Bazole appartenait primitivement à la famille de Damas, de qui il fut vendu au XVIe siècle. "Edouard Damas, mort sans enfants au service du roi, laissa en 1520 cette terre à Anne, sa sœur, femme de N. de Belarbre, qui la lui fit vendre à Girard de la Magdeleine de Ragny, bailli d'Auxois ; des descendant duquel elle passa aux Lesdiguières et, en 1710, à la princesse d'Armagnac de Lorraine" (Courtépée, III, 122).

Les enfants de Catherine de Villeroy, épouse du prince Louis de Lorraine, comte d'Armagnac, aliénèrent le domaine au profit d'Étienne, comte de Drée (1748), d'une ancienne famille de l'Auxois, établie en Mâconnais au début du XVIe siècle (La Serrée ; St-Marcelin).

Étienne de Drée était fils de René et de Jeanne de Damas dont le père, Pierre, fut seigneur de Barnay et Vertpré ; il hérita des terres de son oncle, Gilbert de Damas de Barnay, mort sans postérité.

C'est en 1769 que le domaine acquis par Étienne de Drée fut érigé en marquisat, au profit de son fils, Gilbert (né en 1725) ; le marquisat s'étendait, selon Courtépée, sur la moitié de Curbigny (l'autre moitié dépendait de La Clayette), sur les paroisses de Bordemont (Beaudemont ?), Vareille, St-Symphorien-des-Bois, Trelus et Sernier en la paroisse de St-Christophe, La Bourdonière, fief réuni au marquisat (La Bourdonnière, hameau de Curbigny, à 300 mètres, à l'est). Le marquis de Drée était encore seigneur de Curbigny, Bois-Sainte-Marie, Vertpré, Vanoise, Barnay, Monbernier, les Béraudières, Moulins, Viry, Maizilly, Fragne, etc... Baron du Banchet, il résidait au château de Drée, tandis que son fils, Étienne-Marie de Drée, occupait le château de Châteauneuf.

À partir de la Révolution, des revers de fortune obligèrent la famille de Drée à se dessaisir de son domaine de Curbigny, puis de Châteauneuf. Le château de Drée fut vendu par le marquis de Drée, député de Saône-et-Loire, en 1838, à Mme Maynaud, veuve de Tournon.

Alix-Amélie de Tournon-Simiane décéda le 9 février 1886, laissant le château à sa sœur, Marie-Amélie-Stéphanie qui avait épousé le comte de Croix.

Le prince Gustave de Croÿ-Roeulx est aujourd'hui propriétaire du château de Drée [1].

C'est Gilbert de Drée qui, en 1756, confia à l'architecte Caristie [2] l'aménagement de sa demeure qui devint " un palais à la manière de Versailles ".

Le château de Drée compte parmi les plus belles demeures seigneuriales du département de Saône-et-Loire.

Sur la cour d'honneur, le logis central, haut d'un étage et couvert de toitures d'ardoises à multiples lucarnes, est encadré de deux ailes en retour ; quatre pavillons, aux toitures surélevées, flanquent les angles et les extrémités de l'ensemble des bâtiments en U, dont les angles, à l'intérieur de la cour d'honneur, sont gracieusement arrondis. Au centre du logis principal, beau portique à superposition de deux ordres de colonnes, surmonté d'un écusson armorié que gardent, de part et d'autre, deux lions assis. L'autre façade du château donne sur un vaste parc ; elle est précédée d'un bel escalier monumental à deux rampes.

Les communs sont rejetés de part et d'autre du château, et en avant de la cour d'honneur ; ils sont précédés, avant la croisée des routes qui donnent accès au domaine, par deux colombiers de forme octogonale, à hautes toitures élevées sur le même plan, et coiffées de lanternons.

Source : Fiche Monument établie par Mme Oursel entre 1969 et 1978, inventaire du patrimoine de la commune de Curbigny (AD71).

[1] Le prince Gustave de Croÿ-Roeulx meurt près de Bruxelles en 1993. En 1995, le château trouve un nouveau mécène, Ghislain Prouvost.
[2] Il pourrait s'agir de Jean-Pierre Caristie, architecte d'origine italienne, auteur des plans du château d'Audour à Dompierre-les-Ormes vers 1775 (Note du rédacteur).


Références historiques à la Bazolle : Guide de la Bazole (1265/66, C.O., B 10475), Bazola (1307/08, Arch. Nat., P 595, f. 109), Basola (1369, Lex, Fiefs, p. 23), La Bazole (1478, Ib., p. 31), La Bazolle (vers 1540, Ib., p. 36) et 1951 (I.N.S.E.E., p. 51, col. 1), La Basolle (1984, carte au 25000e). Le château de la Bazolle a pris le nom de Drée en 1769. Source : Dictionnaire topographique de la France. [C.O. : Archives départementales de Côte-d'Or]

Références historiques à Drée : écart et château, com. de Curbigny. Guido de la Bazole, 1263/64 (C.O., B 10475). La forteresse de la Bazole... de domo forti de Bazola, 1307/08 (Arch. nat., P 595, f. 109). La Bazolle, vers 1540 (Lex, Fiefs, p. 36). Drée, ci-devant la Bazolle, 1768 (C.O., C 7431). Château-de-Drée, 1783 (Nouv. état gén., f. 88 v.). Chât. de la Drée, 1848 (État-major). Drée, 1856 (Annu., p. 185). Château de Drée, Drée, 1951 (I.N.S.E.E., p. 51, col. 2). Fief de la Bazolle, érigé en marquisat sous le nom de Drée en 1768 (Courtépée, III, p. 122). Formes anciennes : Bazole, Bazolle (Drée), Drehe (Drée), Haleroie (Croix-au-Roi, Drée), Ladré (Drée).

Description de La Bazolle et de Curbigny par Courtépée : LA BAZOLE : Terre avec beau château érigée en Marquisat depuis 1768, sous le nom de Drée, dans la paroisse de Curbigny. Vaste étang de la Bazole avec moulin. CURBIGNY : Curbiniacum, Paroisse sous le vocable de St. Pierre ès Liens ; Patronage l'Abbé de Cluny ; le Marquis de Drée & Cl. Alexis Noblet de la Clayette, co-seigneurs. La Bazole fort beau château bâti en partie par le Duc de Lesdiguières, & fini par Gilbert de Drée, qui l'a fait ériger en Marquisat sous le nom de Drée, en 1769. Ce château a longtemps appartenu aux Damas : Edouard Damas, mort sans enfants au service du Roi, laissa en 1520 cette Terre à Anne sa sœur, femme de N. de Belarbre, qui la lui fit vendre à Girard de la Magdelaine de Ragny, bailli d'Auxois ; des descendants duquel elle passa aux Lesdiguières, & en 1710 à la Princesse d'Armagnac de Lorraine, qui la vendit en 1748 à Gilbert de Drée, Seigneur de Verpré, héritier du Comte de Damas son oncle, d'une ancienne noblesse de l'Auxois, où est la Terre de Drée, Bailliage d'Arnay-le-Duc. Ce Marquisat s'étend sur la moitié de Curbigny (l'autre dépend de la Clayette), sur les paroisses de Bosdemont, Vareille, St. Symphorien-des-Bois, Trelus & Sernier en la Paroisse de St. Christophe. La Bourdonnière, fief réuni au Marquisat.

info La Bazolle par Pierre de Saint-Julien de Balleure : De l'origine des Bourgongnons et antiquité des estats de Bourgongne, plus des antiquités d'Autun, de Chalon, de Mascon, de l'abbaye et ville de Tournus (1581).

info Maison de DAMAS : Archives généalogiques et historiques de la noblesse de France, P. Louis Lainé, tome V (1836). [Nombreuses références aux Archives de la Bazolle]

info DAMAS : Volumes reliés du Cabinet des titres : recherches de noblesse, armoriaux, preuves, histoires généalogiques. Trésor généalogique de Dom Villevieille, vol. XXXIV : Daan.-Desn.., BNF/Gallica. [Références aux Archives de la Bazolle depuis 1282]

Documents :

pdf La famille DAMAS et les archives du château de la Bazolle en Mâconnais (1282-1493).

pdf Chronique de l'ascendance du comte Déodat de DRÉE, fils d'Étienne de DRÉE et d'Alexandrine Louise Polixène de GRATET, sœur du géologue et minéralogiste Déodat GRATET de DOLOMIEU.

pdf Notice sur les Archives de Drée ou Archives de la Bazolle.

pdf Références à La Bazolle dans l'Inventaire sommaire des Archives départementales de Saône-et-Loire antérieures à 1790, séries A-B, tome I (1878).

pdf Documents sur la famille de Drée déposés aux Archives départementales de Saône-et-Loire (J1500, 1726-1848).

pdf Blason d'alliance de Gilbert de Drée et d'Élisabeth de Lattre de Neuville.

info Histoire de Curtil-sous-Burnand, les seigneurs de la Serrée

info Site internet du château de Drée actuel

info Le marquis Étienne de Drée (1760-1848), minéralogiste, agronome et homme politique

Localisation de La Bazolle sur une carte du Sr Sanson d'Abbeville datée de 1659 (BNF/Gallica)
gif