gif

Dun, autrefois, aujourd'hui

Plan des ruines de l'ancienne forteresse de Dun le Roy


Numérisation du livre "Dun, autrefois, aujourd'hui" par l'abbé Paul Muguet, l'abbé Henri Mouterde et Jean Virey (Impr. Protat, Mâcon, 1900)

Inauguration de la chapelle de Dun en 1900

[Source : Annales de l'Académie de Mâcon, 3ème série, tome V, page LIII, séance du 7 juin 1900]

Lundi 4 juin a en lieu, en présence d'une foule d'environ quinze mille personnes, la bénédiction solennelle de la chapelle de Dun, reconstruite au sommet de la montagne de ce nom par M. le comte de Rambuteau, membre d'honneur de notre Compagnie, sur les ruines de l'ancienne chapelle du XIIIe siècle.

Son Eminence le cardinal Perraud, lui aussi notre membre d'honneur, entouré d'un nombreux clergé, a procédé personnellement à la bénédiction, et a prononcé, dans la chapelle même, où quelques rares privilégiés ont pu l'entendre, une remarquable allocution, en prenant pour texte : « Surgamus et aedificemus ! » Debout ! et construisons !

Ensuite, notre confrère Charles Jacquier, l'éminent avocat du barreau de Lyon, le grand orateur chrétien, a prononcé une de ces improvisations magistrales dont il a le secret, toute remplie de patriotisme et de haute éloquence. Après lui, notre associé M. le chanoine Muguet, curé-archiprêtre de Sully, a dit une belle ode composée par lui pour la circonstance sur Dun autrefois et aujourd'hui.

Enfin, M. le comte de Rambuteau, en termes émus et pleins de noblesse, a remercié Son Eminence le cardinal et les autres orateurs, et aussi tous les assistants dont le concours empressé donnait à la fête un caractère de vrai grandeur, puis il a dit qu'il donnait au pays la chapelle de Dun, son œuvre, et qu'il en confiait la garde à la foi et au respect de la population qui l'entoure.

L'Académie est heureuse du succès de cette fête qui est une manifestation nouvelle de la magnifique libéralité en même temps que du goût si éclairé et si élevé de notre très honoré confrère M. le comte de Rambuteau, et il est à souhaiter que quelque jour notre Compagnie puisse diriger une de ses excursions vers le Dun pour y admirer de visu la restitution artistique si réussie et si consciencieuse à laquelle nous applaudissons chaleureusement d'ores et déjà.

M. le chanoine Muguet a envoyé les vers composés par lui pour la bénédiction de la chapelle de Dun. M. le Secrétaire perpétuel en donne lecture, et cette lecture est fort goûtée.


Dun, autrefois aujourd'hui - P. Muguet, J. Virey, H. Mouterde

[Source : Annales de l'Académie de Mâcon, 3ème série, tome VI, pages XI-XIII, séance du 7 février 1901]

M. le comte de Rambuteau, membre d'honneur de l'Académie, offre à chacun des membres titulaires de notre Compagnie, le livre qu'il vient de publier et qui a pour titre : Dun, autrefois aujourd'hui. C'est un splendide volume in-8°, sorti des presses des frères Protat imprimeurs à Mâcon. Plus de 15 planches d'illustration (gravures et phototypies) en ornent les pages. Il y plaisir et jouissance pour l'esprit et pour les yeux.

L'ouvrage se compose en quatre parties bien distinctes, et, malgré celà, il y règne une remarquable unité de vues et de composition.

Tout d'abord, dans une quarantaine de pages qui servent d'introduction, M. le chanoine Paul Muguet, notre associé, retrace à grands traits l'histoire de Dun et de son église. Il fait connaître, à cet égard, les récits et les légendes qui ont cours dans le pays.

Dans une seconde partie, notre confrère M. Jean Virey, le savant archiviste paléographe, analyse, avec sa haute compétence, l'église restituée de Dun : « S'il est, dit-il, malaisé, pour un architecte, de réussir la restauration d'un vieux monument, combien il est plus périlleux pour lui d'accoler à une partie ancienne une construction neuve créée de tout point. C'a été la tâche imposée à M. Selmersheim et dont il s'est acquitté avec honneur : l'église de Dun est sortie de ses mains belle et harmonieuse, d'un style bien uniforme que le maître de l'œuvre du XIIe siècle n'aurait pas renié... »

Dans une troisième partie, M. l'abbé H. Mouterde, étudie le Dun d'autrefois, son territoire, sa forteresse. C'est une page érudite d'histoire locale, fortement documentée, sur le pagus Dunensis, le chapitre de Dun, l'archiprêtré, la vicomté, le château et ses fortifications.

Il y a surtout une relation très vivante du siège et de la prise de Dun sous Philippe-Auguste, en 1180. Deux gravures illustrent, en la commentant, cette partie du récit : un plan des ruines de l'ancienne forteresse, et une restitution en relief du plan du château-fort.

Les dernières pages de cette étude sont consacrées à la paroisse de Dun et à sa translation à Saint-Racho.

Enfin, une quatrième partie termine le volume ; M. l'abbé Muguet y raconte, comme seul pouvait le faire un témoin intéressé et intéressant, la cérémonie de bénédiction de la nouvelle église de Dun, le 4 juin 1900, signalée dans le procès-verbal de notre séance du 7 juin dernier.

M. le Secrétaire perpétuel est chargé de remercier M. le comte de Rambuteau non seulement du don de ce volume, mais aussi de l'honneur qu'a fait à l'Académie l'œuvre de foi et de goût archéologique qu'il a accomplie dans cette restauration magistrale de l'église de Dun.

L'Académie, en félicitant le comte de Rambuteau, complimente aussi ceux de nos confrères qui y ont participé en quelque mesure : Son Eminence le cardinal Perrault et Me Jacquier, pour leurs discours éloquents, et M. le chanoine Muguet pour ses vers, aux fêtes de l'Inauguration de l'église ; M. Jean Virey et encore M. le chanoine Muguet, pour leurs contributions au livre de Dun, et enfin M. Jules Protat, pour l'art typographique de ce beau volume.

A ce propos encore, il est bon de relever ici le nouvel acte public de générosité charitable de M. le comte de Rambuteau : il vient de donner au département de Saône-et-Loire une somme de 25.000 francs pour agrandir les bâtiments et augmenter le nombre des lits du quartier des vieillards à l'asile qui porte son nom, fondé par sa tante, Mme la comtesse de Rocca, L'Académie applaudit de tout cœur à la philanthropie de notre très honoré confrère.

La chapelle de Dun-le-Roy

gif