gif

Les familles Dupuy de Semur-en-Brionnais et Marcigny

Jean Baptiste Dupuy, écuyer, baron et seigneur de Semur en Brionnais Dupuy, Fonds Frécon

• DUPUY DES CLAINES, de DORMY et de SEMUR. La famille Dupuy est originaire du Languedoc ; elle vint s'établir à Saint-Galmier en Forez, où mourut Pierre Dupuy, capitaine-châtelain de Saint-Galmier, en 1400. Jacques Dupuy, capitaine-châtelain de Saint-Galmier, épousa Claire de Chalançon en 1450 ; cette famille est noble de race d'extraction, ainsi qu'il est constaté par ses lettres de noblesse, et a toujours possédé des fiefs et a fourni depuis 1400, des hommes d'État, de vaillants hommes de guerre et d'illustres savants, dont Hugues et Nicolas Dupuy, ce dernier conseiller au parlement de Paris, chevalier de Malte en 1607 et un commandeur de Malte, Philibert Dupuy, tué à la bataille de Tuen en 1625, et Jacques Dupuy, aumônier du roi. Le célèbre Pierre Dupuy, conseiller du roi en ses conseils et garde de la bibliothèque royale (1582-1651), auquel on doit l'histoire du procès des Templiers, celle du grand schisme d'Occident, etc., et plusieurs éditions de l'histoire du président de Thou, dont il était l'ami et avait épousé la nièce ; les deux frères Christophe et Jacques Dupuy, dont le premier fut procureur général de l'ordre des chartreux et mourut à Rome en 1654 ; l'autre est celui qui a légué à la bibliothèque du roi (aujourd'hui bibliothèque nationale) la précieuse collection connue sous le nom de Fonds Dupuy, comprenant neuf mille volumes et deux cent quatre-vingt-seize manuscrits. Philibert Dupuy, seigneur de Blain, un des chevau-légers du cardinal de Mazarin, épousa en 1661 Aimée de Montillet ; Louis XIV fit don à ce fidèle serviteur des parties qui subsistaient encore de l'ancien château royal de Marcigny, donation enregistrée à Dijon le 5 septembre 1676. Georges Dupuy, écuyer, seigneur de Farge, lieutenant général de la maréchaussée du Lyonnais en résidence à Roanne, fut prévôt de cette ville, et épousa en 1745 Jeanne de la Chaise. Philibert Dupuy, seigneur des Claines de Châteauvert, épousa en 1785 Anne du Ryer dont un des ancêtres, André du Ryer, seigneur de Malezard (en Brionnais) fut nommé consul à Alexandrie puis à Constantinople, où le sultan Amurat lui confia une mission auprès du roi de France ; il fut nommé secrétaire de Louis XIV en 1651 et gentilhomme ordinaire de la chambre du roi. André du Ryer est l'auteur de la traduction de l'Alcoran (le Coran), imprimée en 1647, et traduite ensuite en plusieurs langues. Anne du Ryer eut pour fils Claude Dupuy des Claines qui fit, en qualité de lieutenant, la campagne de Pologne en 1807, puis celle d'Italie sous le prince Eugène de Beauharnais ; il épousa le 8 mai 1816 à Paray-le-Monial, mademoiselle Augustine Victoire Mallard de Sormain, et fut successivement nommé maire de Marcigny et conseiller général du département de Saône-et-Loire ; il est décédé à Marcigny, le 15 avril 1869 (Acte de décès de Claude DUPUY-DESCLAINES, 83 ans, né à St-Haon-le-Vieux le 20 novembre 1786, AD71, Marcigny, Décès 1869, vue 5/13).

Armes : D'or, à la bande de sable, chargée de trois roses d'argent ; au chef cousu d'azur, chargé de trois étoiles d'or.

Représentants actuels : 1° Dupuy des Claines (Victorine), veuve de Gustave de Chalonge, ancien conseiller général du département de Saône-et-Loire, résidant en son hôtel à Marcigny. 2° Dupuy, Baron de Semur (Hubert). Résidence : Château de Saint-Martin, par Semur (Saône-et-Loire). Marié à N..., née de Quinemont. 3° Dupuy, Baron de Dormy (Louis). Résidence : Château d'Eschamps, par Autun (Saône-et-Loire).

Source : Dictionnaire historique et héraldique de la noblesse française, tome 1, Dayre de Mailhol, 1898.

• Généalogie des DUPUY ou du PUY (Fonds Frécon, dossiers rouges, AD69).

• Généalogie des du PUY de Saint-Martin et de Semur (Grand Armorial de France, Jougla de Morenas, erreur dans le dessin du blason signalée par Maurice Jalabert).

• Jacques Nicolas DUPUY, de Saint-Martin, chevalier, baron de Semur en Brionnois, seigneur de la Fay & autres lieux, est mort en son château de Saint-Martin-la-Vallée en Bourgogne, le 16 mars, âgé de 80 ans & 6 mois (Source : Journal politique ou Gazette des gazettes, année 1785).

gif