gif

François de Savary, comte de Brèves, marquis de Maulevrier, baron de Semur, ambassadeur d'Henri IV à Constantinople

(Source : Bulletin de la Diana, 1927-1930, BNF/Gallica)

Relation des voyages de Monsieur de Brèves, François de Savary Le château de Maulevrier à Melay (71)

François de Savary, comte de Brèves, marquis de Maulevrier, baron de Semur, à qui J.-B. Derost, le très dévoué fondateur et directeur du Bulletin de la société d'études du Brionnais a consacré une intéressante notice parue dans les bulletins de juillet, août, septembre et octobre 1914, fut en son temps un grand personnage.

Les Savary sont originaires de la Touraine. Brèves était une seigneurie du Nivernais, possédée par la famille de Damas et qui entra dans la famille Savary en 1544 par le mariage de Françoise de Damas de Marcilly avec Denis Savary. François, fils de Denis, naquit ca. 1560 à Maulevrier (Melay, Saône-et-Loire). A vingt-deux ans, il accompagnait à Constantinople son parent Jacques Savary de Lancosme, ambassadeur du roi de France Henri III près de la Sublime Porte. Il lui succédait en 1591 et devait séjourner en Orient pendant la plus grande partie de son existence. Jouissant de la confiance de trois sultans successifs, Amurat III, Mahomet III et Achmet Ier, François Savary employa très utilement l'influence dont il disposait au service de son pays. Il fit accorder le pas aux ambassadeurs français sur les ambassadeurs d'Allemagne et fit signer au sultan Achmet Ier en 1604 le traité qui fut l'origine de nos droits sur la protection des chrétiens en Orient. A cette époque, le nom et l'influence de la France étaient tels qu'un des articles de ce traité ne donnait aux nations européennes la liberté du commerce dans le Levant que sous la protection du pavillon et des consuls français. François Savary obtint même l'autorisation d'établir une mission catholique à Constantinople et la liberté des esclaves chrétiens retenus dans les pays barbaresques. Il ne rentra dans son pays qu'après avoir visité la Terre Sainte, l'Égypte, les îles de l'Archipel, une partie des côtes de l'Asie et la Syrie.

Le seigneur d'Artaix et de Semur rapportait de ses voyages et de son séjour en Orient plus de cent précieux volumes turcs et persans qui enrichissent encore notre Bibliothèque nationale. Ce fin diplomate et ce grand voyageur était aussi un lettré ; marié à Anne de Thou, fille de Christophe de Thou, cousin germain du célèbre historien, il s'intéressait spécialement à l'art typographique et avait fait graver à Rome les beaux caractères orientaux avec lesquels il fit imprimer plus tard en arabe le catéchisme de Bellarmin et un psautier. Il avait même créé à Paris, où il fit venir le célèbre imprimeur Paulin, une imprimerie orientale d'où sortirent plusieurs ouvrages.

François Savary avait été nommé par Henri IV, à son retour en France en 1606 conseiller d'état et gentilhomme ordinaire de la chambre. En 1608, il fut ambassadeur auprès du Saint-Siège. De retour en France en 1614, la reine Marie de Médicis le nomma premier gentilhomme de la chambre et gouverneur de son second fils, Gaston duc d'Orléans. Celui-ci disait plus tard, pour justifier la mauvaise éducation qu'on lui avait donnée, qu'il avait été élevé par un turc - le comte de Brèves - et un corse - monsieur d'Ornano !

En 1622, François Savary, dont la seigneurie de Brèves avait été érigée en comté et la terre de Maulevrier en marquisat, était premier écuyer de la reine et commandant de l'ordre du Saint-Esprit. Membre de l'assemblée des notables de 1626, il avait entrée au conseil des dépêches en 1627. Il mourut en 1628, à l'âge de 68 ans.

info Relation des voyages de Monsieur de Brèves, tant en Grèce, Terre Saincte et Aegypte qu'aux royaumes de Tunis et Arger, ensemble un traicté faict l'an 1604 entre le roy Henry le Grand et l'empereur des Turcs, et trois discours dudit sieur.

info François Savary, par J.-B. Derost, Revue du Bourbonnais-Brionnais, de la Lodde au Sornin, 1913-1914.

info Le château de Maulevrier, fiche de repérage établie par Anne-Marie Oursel en 1972, AD71, Inventaire du patrimoine.

gif