gif

Les maîtres chirurgiens de La Tour-du-Pin aux XVII° et XVIII° siècles

Traité de chirurgie de Jean Scultet

Jacques BERGERON - Maître chirurgien, né ca 1676, décédé à La TdP en 1728, marié en 1704 avec Claudine BERGER.

Gabriel CHERIN - Maître chirurgien de St-Chef, marié en 1708 avec Marguerite BERGERON fille de Antoine et Jeanne LATOUR.

Jean COUILLOUD - Maître chirurgien, marié avant 1712 avec Marie DEVANTE.

Louis DE LA CLESTE (?) - Chirurgien à Lyon, résidant à La TdP en 1607.

André DUPRÉ TORCHEFELON - Maître chirurgien en 1736, juré en 1752, né ca 1708, décédé à La TdP en 1755, fils de Claude et Marguerite CHAPUIS, marié en 1733 à La TdP avec Marianne PRUNELLE fille de Joseph et Anne BRUN.

Claude DUPRÉ TORCHEFELON - Maître chirurgien, marié en 1707 à Ruy-Monceau avec Marguerite CHAPUIS fille de Claude et de Marie VINAY.

Léonard GAY - Maître chirurgien à La TdP, marié avant 1603 avec Anne BRUNEL.

Antoine ILLAIRE - Maître chirurgien, fils de Pons, notaire royal, et de Joffrée PONNERT, marié en 1708 à La TdP avec Anne BRON.

Guillaume JACQUIN - Maître chirurgien en 1757, né ca 1717, décédé à La TdP en 1774.

Gaspard PATRICOT - Maître chirurgien, fils de Michel et Anne BLANC, décédé à La TdP en 1766, marié en 1735 avec Marguerite DUPONT. [Son frère François, né à La TdP en 1706, fut aussi chirurgien mais n'exerça pas à la TdP. Chirurgien militaire en garnison à Lavaur (Tarn), il s'y maria en 1738 et s'y installa.]

Michel PATRICOT - Maître chirurgien, fils de Jean Antoine et Françoise GAY, décédé à La TdP en 1737, marié avec Anne BLANC.

Jean Antoine PATRICOT - Maître chirurgien de La TdP en 1667, fils de Antoine et Joffray RULAT, marié en premières noces avec Françoise GAY décédée à La TdP en 1664, marié en secondes noces avec Clémence PERTUISOT (ou PERTHUISOT). [En 1668 la Cour du Parlement du Dauphiné rend un arrêt condamnant Françoise Faure, héritière d'Hugues Faure, son père, à vider, avec restitution de fruits, les fonds demandés par Jean Antoine PATRICOT, maître chirurgien, du lieu de La Tour-du-Pin, héritier d'Antoine PATRICOT, son père (AD38, B 1155, voir le document)]

Antoine PATRICOT - Maître chirurgien de La TdP, fils de Michel.

Michel PATRICOT (ou PATRICOUT) - Docteur en médecine à La TdP. Présent au mariage à La TdP de Jean BOISSAT le 9 janvier 1581 (Académie Delphinale, tome 5, page 149, 1911). [Jeanne YBOUD femme de Mre Michel PATRICOT docteur en médecine, est la marraine de Jeanne RULAT née à La TdP en 1604 fille d'Anthoine, chancelier, et de Jeanne BOISSAT].

Clément Victor François Gabriel PRUNELLE - Fils de Joseph Victor François et de Marie Julie AMAT du VILLARD, docteur en médecine de l'université de Montpellier, député de l'Isère, maire de Lyon (1830-1835), maire de Vichy. Mariage : AM Lyon Mairie unique 03/01/1822-09/07/1822, acte 498, vue 209-210/262. Décédé à Vichy (Allier), enterré à La Bâtie-Montgascon "dans le caveau mortuaire de la famille PRUNELLE pratiqué dans la chapelle occidentale de l'église paroissiale". Retranscription acte de décès : AD38, NMD La Bâtie-M. 1853-1862, vue 186/270. Adopte Elisabeth Caroline CHAPTAL fille de Jean Baptiste mariée en 1852 aves Jérôme de la Bonnardière maire de Crémieu. Site de l'Assemblée Nationale : Député de 1830 à 1839, né à la Tour Du Pin (Isère) le 23 juin 1777, mort à Vichy (Allier) le 20 août 1853, fit ses classes à Lausanne, étudia la médecine à Montpellier en 1794, et y devint aide-bibliothécaire en 1797. Lorsque la peste éclata dans l'armée française en Egypte (1799), il y fut appelé, mais ne put s'y rendre en raison de l'étroite surveillance qu'exerçait la croisière anglaise. Débarqué à Cadix, il visita l'Espagne et, de retour à Paris, fut attaché aux Annales du Muséum. Il s'occupa en même temps de travaux philosophiques, et publia dans la Décade philosophique des articles sur Kant, Fichte, Lessing et Schelling. Bibliothécaire de la faculté de Montpellier en 1803, professeur d'histoire de la médecine et de médecine légale en 1807, il se vit interdire l'accès de la bibliothèque à la seconde Restauration, fut accusé d'être l'un des fauteurs des troubles qui se produisirent à Montpellier à la représentation du Nouveau seigneur du village, fut suspendu de ses fonctions à la demande du recteur (3 mai 1819), et destitué peu de temps après, en raison de la publication de deux mémoires justificatifs. Il se fixa alors à Lyon, où il ne tarda pas à se faire une belle clientèle ; il se mit à la tête de l'opposition contre les Bourbons, fut nommé maire de Lyon en août 1830, et élu député du 3e arrondissement électoral de l'Isère (La Tour-du-Pin), le 21 octobre 1830, en remplacement de M. de Cordoue démissionnaire, par 194 voix (203 votants, 263 inscrits). Réélu, le 5 juillet 1831, par 232 voix (271 votants, 334 inscrits), contre 33 à M. Paulze d'Ivoy, il fut nommé, en 1833, médecin inspecteur des eaux thermales, et dut se représenter devant ses électeurs qui lui renouvelèrent son mandat, le 14 décembre de la même année, par 142 voix (196 votants, 360 inscrits), contre 30 à M. Adolphe Perier. Réélu de nouveau, le 21 juin 1834, par 166 voix (248 votants, 255 inscrits), contre 75 à M. Réal fils, et, le 4 novembre 1837, par 170 voix (279 votants, 379 inscrits), il siégea parmi les ministériels, et vota pour les lois de septembre et de disjonction, pour l'hérédité de la pairie, contre l'adjonction des capacités. Aux élections du 2 mars 1839, les électeurs de la Tour-du-Pin ne lui donnèrent plus que 140 voix contre 171 à l'élu, M. Marion ; il ne fut pas plus heureux le 9 juillet 1842, avec 133 voix contre 210 à M. Marion, député sortant, réélu. Il alla alors habiter à Vichy, où il mourut d'une attaque d'apoplexie, criblé de dettes. On a de lui : Fragments pour servir à l'histoire des progrès de la médecine dans l'université de Montpellier (Montpellier, an IX) ; De la médecine politique en général et de la médecine légale en particulier (Montpellier, 1814) ; De l'enseignement actuel de la médecine et de la chirurgie Paris, 1816). Il a donné les traductions de la Médecine pratique de Sydenham (1816, 2 volumes), et du Traité de l'expérience en général, de Zimmermann (1820, 3 volumes) ; il a collaboré au Magasin encyclopédique et à la Revue médicale.

Ennemond REYMOND - Maître chirurgien juré, consul de la paroisse de La TdP en 1773, né ca 1732, décédé à La TdP en 1788, marié en 1768 avec Gabrielle BRON.

Abraham SANDOZ - Chirurgien, né ca 1708, décédé en 1783 à Anjou, époux d'Anne LHOSTE fille de Claude et Marie PEYTIER.

Remerciements à Thierry PATRICOT.

gif