gif

Fiefs et seigneuries du Mâconnais,
Analyse du Papirus feodatariorum et inventaire de Peincedé

Source : "Les Fiefs du Mâconnais", Léonce Lex (1897).

Reprise du fief de la Bazole en 1369

1ère partie : Analyse du « Papirus feodatariorum conmitatus et baillivie Matisconensis » (AD21, B10437)

Châtellenies de Château-Neuf (1) et de Charlieu (2)

Mussy-sous-Dun (3) et Chauffailles (4). Guillaume de Mazille (de Masilliis), en son nom et au nom de Marguerite, sa femme, fille de feu Durand Bufferard (Bufferardi), de Château-Neuf, avoue tenir en fief et hommage un meix dit des Moulins (de Malins, alias de Molins), paroisse de Mussy (Muciaci), valant, par an, trois florins d'or pour ses herbes ou son foin, quatre bichets de froment et de seigle, mesure de Château-Neuf, pour ses terres ; item, seize bichets de seigle et quatre bichets d'avoine de rente annuelle sur la dîme de Chauffailles (Choffailles) ; item, la moitié des menus blés d'une certaine partie de ladite dîme, valant, par an, neuf bichets de pois, fèves, orge et autres légumes ; item, la moitié de la paille de ladite partie de dîme, valant, par an, vingt sous tournois, à charge par ledit Guillaume de fournir, au temps des moissons, un domestique et un cheval pour lever ladite dîme ; item, une grange sur la paroisse de Chauffailles (Choffaillies) où est emmagasinée la dîme ; item, un cellier ou l'on dépose le blé de ladite dîme, les dits grange et cellier valant huit livres tournois (le 9, alias le 11 août 1368).

Vanoise (5), Les Avaises (6) et Saint-Laurent-en-Brionnais (7). Jacques ou Jacquet (Jacobus, alias Jaquetus) de Vanoise (de Valnayse), damoiseau, avoue tenir en fief et hommage lige sa maison forte de Vanoise (Valnoyse, Vanoyse), près Château-Neuf, valant quatre cents francs ; item, son moulin sis au-dessous de ladite maison, sur la rivière de Sornin (Sonuen), valant, par an, sept ânées de blé, mesure de Château-Neuf, de cens, pour quoi il a l'usage du bois d'Avaise (Avoyse), comme l'ont les habitants dudit Château-Neuf ; item, six bichets et un livret de froment, seize ...

(1) Ou Châteauneuf, canton de Chauffailles.
(2) Chef-lieu de canton (Loire).
(3) Canton de Chauffailles.
(4) Chef-lieu de canton.
(5) Commune de Saint-Martin-de-Lixy, canton de Chauffailles.
(6) Commune de Saint-Maurice-lès-Châteauneuf. ld.
(7) Canton de La Clayette.

bichets d'avoine d'annuelle rente, dite mesure, sept barraux de vin, quatre gelines, deux sous et six deniers tournois dits «  pour les viandes » (1), six deniers tournois dits « pour les chandelles » (2), six salignons de sel et la moitié d'un pot de miel, dont les cinq pots valent une ânée de miel, lesdits droits censuels levés annuellement sur la maison du prieuré ou doyenné de Saint-Laurent-en-Brionnais (Sancti Laurentii Briennensis) (le 13 mars 1367). XIII-XLIII.

Saint-Bonnet-de-Cray (3) et Saint-Laurent-en-Brionnais. Thomas Perrière, alias Perrere, de Château-Neuf (4), bourgeois, alias damoiseau, avoue tenir en fief et hommage lige six, alias trois, livrées, trois soudées et un denier tournois de terre à lui dus sur les tailles, les servis, les corvées, les tâches et la justice de Saint-Bonnet-de-Cray (Sancti Bonitii de Cray) et de Saint-Laurent-en-Brionnais (Sancti Laurentii in Briennensi) par les tènementiers dudit lieu qui lui doivent annuellement, savoir : Jean Cucherat, vingt sous de taille, d'une part, et d'autre part, huit sous tournois et deux gelines, avec la justice basse jusqu'à soixante sous parisis, la tâche et la corvée ; Huguenin Marion (Hugonius Marionis), de Lième (de Liemo, de Lyemo) (5), neuf sous, trois deniers et une obole tournois de taille, d'une part, et d'autre part, sept sous et quatre deniers tournois de servis, sept sous tournois de taille, avec la justice basse jusqu'à soixante sous parisis, la tâche et la corvée ; le nommé Mayot, dix-neuf sous tournois de taille, six sous huit deniers tournois, deux gelines et un comble d'avoine de servis, avec la justice, la tâche et la corvée, valant par an dix sous tournois et deux bichets de seigle, mesure de Château-Neuf, plus trois bichets et on demi livroir de froment, huit bichets d'avoine, trois barraux et demi de vin, quatre sous parisis et deux gelines de cens d'annuelle rente sur la maison du doyenné de Saint-Laurent-en-Brionnais (le mardi après la fête de saint Georges 1308). XLIIII-XIV.

(1) Qui commumiter vocantut pro carne, alias pro carnibus.
(2) Pro candel, alias pro candellis.
(3) Canton de Semur-en-Brionnais.
(4) Canton de Chauffailles.
(5) Commune de Saint-Bonnet-de-Cray.

Saint-Bonnet-de-Cray (3). Jeannet Perrière (Perrere, Pereeiï), clerc, père de Thomas, tant en son nom qu'au nom de Jeanne, sa femme, fille de feu Hugues de Chalois, damoiseau, avoue tenir en fief le meix ou tènement taillable des hoirs Guillaume Cucherat, de Lième, situé dans la paroisse de Saint-Bonnet-de-Cray (Sancti Boniti de Crayo) ; item, le tènement taillable des hoirs du nommé Morin (Morini), de Lième ; item, le meix ou tènement taillable du nommé Godoyl, de Lième ; item, le tènement franc de Jean Mugon, paroissien de Saint-Germain-la-Montagne (Sancti Germani de Monte) (1), le tout valant, par an, soixante sous parisis, deux combles d'avoine, mesure de Château-Neuf, et quatre gelines (le vendredi avant la fête de saint Michel, archange, 1[3]52). XLVI.

Mussy-sous-Dun (2). Huguenin (Hugoninus), fils de feu Elienne Bastier (Basterii), paroissien de Belmont (Bellimontis) (3), châtellenie de Château-Neuf, avoue tenir en fief et hommage le tènement dit de Monteilz, alias de Monteret (4), paroisse de Mussv (Muciaci), valant un comble d'avoine, deux gelines et quarante sous d'annuelle rente : item, un autre semblable tènement dit de Monteil, alias de Monteret, dite paroisse, aujourd'hui de nulle valeur, parce qu'il n'est pas cultivé, le 11 août 1368). XLVII-XIVIIl.

Chandon (5) et Mars (6). Pierre Alais, alias Delais ou de Lais, bourgeois de Charlieu (Carilaci) (7), avoue tenir en fief et hommage trois bichets de froment, huit bichets de seigle, huit bichets d'avoine, mesure de Château-Neuf, six gelines et soixante sous parisis d'annuelle rente ou de servis sur plusieurs tènementiers demeurant dans les paroisses de Chandon (alias Jandon) et de Mars ; item, certaines terres arables, sises sur lesdites paroisses, qui peuvent être cultivées par deux bœufs dans l'année, moissonnées par dix hommes en un jour, et qui valent, par an, dix bichets de blé, tant froment que seigle et avoine ; item, des prés, sis sur les mêmes paroisses, valant, par an, six livres tournois ; item, son bois taillis situé sur lesdites paroisses, valant, par an, quarante sous tournois ; item, la justice haute et basse sur les tènements, les tènementiers et les biens susdits, sauf une charrette de foin et six bichets de noix dus, d'aumône annuelle, à l'église, alias au curé, de Chandon (le 4 mai 1368). XLIX-L..

(1) Canton de Belmont (Loire).
(2) Canton de Chauffailles.
(3) Chef-lieu de canton (Loire).
(4) Nom disparu.
(5) Canton de Charlieu (Loire).
(6) Id.
(7) Chef-lieu de canton (Loire).

Sancenay (1) et Bussy (2). Girardin (Gerardinus, Girardinus) de Semur (de Sine Muro, alias de Semur-en-Brionnois), seigneur de Sancenay (Cencenier, alias Sancenier), damoiseau en 1368 et 1374, écuyer en 1376, avoue tenir en fief et hommage sa maison forte, alias « forteresse », alias « fort maison », de Sancenay, estimée deux cents livres tournois ; item, dix livrées, alias livres, de terre de rente dans le voisinage de ladite maison, paroisse d'Oyé (de Oyeta) ; item, au nom de Bérarde Morelle (Berardo Morelle), sa mère, plusieurs maisons à Bussy (Buxi), paroisse de Fleury (de Floriaco), valant trente livres tournois, alias « une maison plate assise en la parroche de Flurie, atout la pièce de terre out elle [est] assise, appellée Buxi » (le 5 septembre 1368, le samedi après la fête de saint Barthélémy, apôtre, 1374, et le 8 décembre 1376). LI-LV.

Saint-Germain-la-Montagne (3). Michel Peille-Oille (alias Peyle-Oylle), alias Au Vilain, au nom de Jeannette, sa femme, et de Jean Au Vilain, père de ladite Jeannette, demeurant à La Guillermière (La Guillermyère, la Guillermire), paroisse de Saint-Germain-la-Montagne, avoue tenir en fief les maisons qu'ils habitent audit lieu, couvertes, les unes de tuile, les autres de paille, avec une grange couverte de paille, le meix, tènement et dépendances desdites maisons, où il peut y avoir quatorze bichonées de terre, mesure de Château-Neuf, les prés qui produisent, par an, seize charretées de foin, quatorze bichonées de bois taillis, valant, par an, quinze sous tournois, et généralement tous les biens qu'ils ont audit Saint-Germain, sauf un pré mouvant en censive de Guillaume de Mazille (de Masilis, Masilliis), et une maison proche l'église de Saint-Germain avec la terre attenante à ladite maison mouvant en censive de Jean Bordon, damoiseau (le 28 avril 1368). LVI-LVII.

(1) Commune d'Oyé, canton de Semur-en-Brionnais.
(2) Commune de Fleury-la-Montagne, id.
(3) Canton de Belmont (Loire).

L'Étoile (1). Jean d'Essertines, chevalier, au nom et comme tuteur de Jeanne, Jean et Robert, enfants de feu Jean d'Essertines, alias dit Monsieur Quornu, alias Cornu, chevalier, seigneur de la maison forte de L'Étoile (de Stella), châtellenie de Château-Neuf, avoue tenir en fief ladite maison forte ; item, ses rentes et appartenances, qui valent, par an, trente livrées, alias livres, de terre (le 30 juillet 1368). LVIII-LIX.

L'Étoile. « Cornu d'Essertines, escuier, sire de l'Estoile, fait homaige de la forte maison d'Estoile » (le 24 avril 1344).

Saint-Maurice-lès-Châteauneuf. Guillaume de Beaujeu (de Bellijoca), chevalier, seigneur d'Amplepuis (de Amplo Puteo) (2) et de Dyo (Dio) (3), avoue tenir en fief et hommage à cause d'Agnès de Saint-Germain (de Sancto Germana), sa femme, et de Damas (Dalmacii) et Jacques, enfants de ladite Agnès et de feu Guy, seigneur de Dyo, plusieurs meix et tènements à La Serratière, alias à Serrotey (4), sur lesquels, tant francs que taillables, ledit Guillaume a une rente annuelle de vingt livres, cinq sous, six deniers et une obole parisis, cinq bichets de froment, cinq de seigle et cinq d'avoine, mesure de Château-Neuf ; item, sur chaque feu, une geline en carême ; item, la justice haute et basse sur lesdits biens, hommes et meix, de la paroisse de Saint-Maurice près Château-Neuf, réservé audit Guillaume, sur lesdits biens, huit livres tournois d'annuelle rente qui ne sont pas dudit fief, et qu'il tient de pur et franc aleu (le vendredi saint 1368). LXI-LXl [bis].

(1) Commune de Ligny, canton de Semur-en-Brionnais.
(2) Canton de Thizy (Rhône).
(3) Canton de La Clayette.
(4) Nom disparu.

Barnay (1), Coublanc (2) et Mussy-sous-Dun (3). Jean de Charlieu, chevalier, seigneur de Jarnosse (4), avoue tenir en fief et hommage lige la maison dite de Barnay (Bernays, Bernayes), située paroisse de Saint-Maurice-de-Lière (5), mandement de Château-Neuf, valant par an soixante sous tournois ; item, le quart de l'étang de Coublanc (Comblant), valant quatre livres tournois d'annuelle rente, avec le bois dit de l'Eschaufour, alias de l'Eschafour, situé sur la paroisse de Mussy, châtellenie du Bois, valant vingt sous par au (le 14 août 1368). LXIl-LXIIII.

Saint-Germain-la-Montagne (6). Michel Peile Oilie, alias dit Au Vilain, demeurant à La Guillermière, paroisse de Saint-Germain-de-la-Montaigne, avoue tenir en fief, au nom de Jeannette, sa femme, les biens déjà dits (7) (le 23 juin 1373). LXV.

Champ-Rond (8). Robert de Vichy (de Vicheyo, alias de Vichiaco), chevalier, seigneur de Champ-Rond (de Campo Rotundo), au nom de Marguerite de Champ-Rond, sa femme, avoue tenir en fief et hommage lige la maison forte de Champ-Rond, les fossés qui l'entourent, et les droits, appartenances et dépendances de ladite maison et de sesdits fossés (le 13 juin 1373). LXVI.

Fleury-la-Montagne (9). Jean Sirot (Siroti), alias Li Lochars, alias dit Li Lochars, chevalier, avoue tenir en fief toute la justice qu'il a, peut et doit avoir en la paroisse de Fleury (de Fluriaco), appartenant à sa maison forte dudit lieu (le lundi après la fête de saint Michel, archange, 1352), LXVII.

(1) Commune de Saint-Martin-de-Lixy, canton de Chauffailles.
(2) Canton de Chauffailles.
(3) Id.
(4) Canton de Charlieu (Loire).
(5) Aujourd'hui Saint-Martin-de-Lixy.
(6) Canton de Belmont (Loire).
(7) Voir p. 13. C'est sans doute la mort de Jean Au Vilain, père de Jeannette, qui a nécessité ce nouvel aveu.
(8) Commune de Ligny, canton de Semur-en-Brionnais.
(9) Canton de Semur-en-Brionnais.

Saint-Germain-la-Montagne, Saint-Laurent-en-Brionnais, Mussy-sous-Dun, Avaise (1), Varennes-sous-Dun et Dun (2). Catherine de Gleteins, alias de Gletens, veuve de Jean Sirot, chevalier, en son nom et au nom de Quicque (3) et de Jeanne (4), leurs filles, avoue tenir en fief : quatorze sous parisis et une geline de cens sur le tènement de Chesaulx (5), paroisse de Saint-Germain-de-Villon (Saint-Germain-de-Vifffelon) (6) ; item, trois autres tènements, avec leurs appartenances ; item, la garenne de Chassignoles, avec les terres labourables sises autour de ladite garenne, paroisse de Saint-Laurent-en-Brionnais, le tout dans la châtellenie de Château-Neuf ; item, trois tènements, avec leurs appartenances, paroisse de Mussy ; item, les quarts (7) du clos d'Espée s'élevant par an, à quinze ânées ; item, quatre autres tènements à Avaise (Aveysia) ; item, un petit étang appelé de les Tratères , item, un bois appelé de Fonteleins, sous le chemin de la Beluze (Baleyse) (9), lesdits biens situés paroisse de Varennes-sous-Dun (Varenarum subtus Dunum) ; item, la justice du château de Dun et ses appartenances, le tout dans la châtellenie du Bois (le dimanche avant Nöel 1354). LXVIII.

Saint-Germain-la-Montagne, Mussy-sous-Dun, Varennes-sous-Dun et Dun. Jean, seigneur de Saint-Léger (Sancti Leadegarii), chevalier, au nom de Marguerite, sa femme, fille de feu Jean Sirot, chevalier, avoue tenir en fief lige le tènement de Cheseaux, paroisse de Saint-Germain-de-Villion, valant, par an, vingt sous tournois et deux gelines, présentement vacant ; item, un autre tènement, paroisse de Mussy, valant, par an, d'une part, dix sous parisis de taille et, d'autre part, quatre sous six deniers parisis, deux livroirs de seigle, un livroir de froment, quatre ras d'avoine, mesure de Charlieu, et deux gelines ; item, un autre tènement, même paroisse, valant, par an, d'une part, dix sous parisis de taille et, d'autre part, sept sous six deniers parisis, un bichet de seigle, un livroir de froment, un bichet d'avoine, mesure de Charlieu, et deux gelines de servis ; item, un autre tènement, même paroisse, valant par an, d'une part, douze sous parisis de taille et, d'autre part, trois sous parisis, un bichet d'avoine et deux gelines ; item, un autre tènement valant, pur an, d'une part, dix sous parisis de taille et, d'autre part, quatre sous trois deniers parisis, un bichet de seigle, un quarteron de froment, mesure du Bois, et une geline de servis ; item, le tiers d'un autre tènement valant par an, d'une part, neuf sous quatre deniers parisis de taille et, d'autre part, vingt deniers parisis, le tiers d'un quarteron de froment et d'un bichet de seigle, mesure du Bois, deux poulets et deux quarterons d'huile de servis ; item, les deux autres tiers dudit tènement, qui sont en la main dudit chevalier, pour défaut d'hoirs, valant, par an, d'une part, dix-huit sous huit deniers parisis de taille et, d'autre part, trois sous parisis, deux bichets de seigle, les deux tiers d'un quarteron de froment, quatre poulets et quatre quarterons d'huile ; item, la justice qu'il a dans les limites du château de Dun, laquelle n'est d'aucun produit ; item, le bois de Fontalcin et l'étang de les Trotères, valant par an dix sous tournois (le Ier septembre 1368). LXIX.

(1) Commune de Varennes-sous-Dun, canton de La Clayette.
(2) Commune de Saint-Racho, id.
(3) Sic. Elle s'appelait Marguerite et avait épousé Jean, seigneur de Saint-Léger (voir plus bas).
(4) Elle avait épousé Girard de Chintré (voir p. 17).
(5) Nom disparu (voir plus bas).
(6) Aujourd'hui Saint-Germain-la-Montagne (voir p. 15).
(7) Quartus quos habet.
(8) Commune de Varennes-sous-Dun.

Saint-Laurent-en-Brionnais. Girard de Chintré (Girardus, Gerardus de Chintriaco), chevalier, au nom de Jeanne, sa femme, avoue tenir en fief lige : un tènement valant, par an, d'une part, dix sous parisis de taille à volonté et, d'autre part, cinq sous parisis, un livroir de froment, un bichet de seigle et une geline de servis, les autres charges personnelles au tènementier non comprises ; item, un autre tènement, valant, par an, d'une part, douze sous parisis de taille à volonté et, d'autre part, un bichet d'avoine de servis, les autres charges personnelles au tènementier non comprises ; item, un autre tellement valant, par an, quatre sous parisis de taille à volonté ; item, un autre tènement valant par an, d'une part, huit sous parisis de taille à volonté et, d'autre part, une geline de servis ; item, la garenne de Chacignolles, alias Chacignoles, et sis bichets de terre labourable au-dessus de ladite garenne valant, par an, dix sous tournois de servis, tous lesdits biens situés dans la paroisse de Saint-Laurent-en-Brionnais (le 1er septembre 1368). LXX.

Viry (1), Coublanc (2) et Avaise (3). Hugues de Digoine (de Digonia), chevalier, en son nom et au nom d'Alice Leverd (Alisie Viridis), son épouse, et de Marguerite, fille de ladite Alice et de feu Robert de La Rochette (de Rocheta), seigneur de Viry (de Viriaco), avoue tenir en fief lige sa maison forte de Viry, près Château-Neuf, avec sa grange, son pourpris (4), et toutes ses autres appartenances et dépendances, tant en rentes, hommes, tènementiers, cens et redevances, qu'en autres droits quelconques, excepté (5) ce qui est sur la paroisse de Coublanc (Coblant), dont un sixième est néanmoins dudit fief, le tout estimé mille livres tournois, et lesdites appartenances et dépendances comprenant quinze bichonées de terre en gaignages ou terres labourables, savoir douze à froment et à fèves, trois à seigle ; item, des prés donnant dix charretées de foin ; item, des garennes contenant quinze bichonées de bois taillis ; item, le chauffage de ladite maison et de ses habitants dans les bois d'Avaise (de Aveysia) ; item, un moulin situé sur la rivière qui coule au-dessous de ladite maison, valant, par an, dix bichets de blé ; item, le droit de pêche dans ladite rivière ; item, le patronage de la chapelle du lieu ; item, la justice haute et basse ; item, par an, quatorze livres et quatorze sous parisis de tailles ; item, sept livres, cinq sous, cinq deniers et une obole parisis, vingt-cinq bichets de seigle, quatre bichets et demi de froment, mesure de Château-Neuf, cent huit combles d'avoine, quarante gelines, six poulets, cinq livres de cire, une livre et demie et un quarteron de poivre, un barrau de vin et la moitié d'une trousse de foin, de servis ou de rentes ; item, la moitié de la dîme de Coublanc, valant, par an, seize ânées de blé ; item, trois meix et tènements vacants, valant annuellement, l'un vingt-deux sous de taille et quatre sous parisis de cens, l'autre seize sous de taille et quatre sous de servis, le dernier quatorze sous de taille et douze deniers parisis de servis, plus tous les trois cinq bichets de seigle, treize combles d'avoine et six gelines par an, outre la justice haute et basse ; item, un fief de cent soudées de terre ; item un autre fief de quinze livrées de terre ; item, un autre fief composé d'une maison et de son pourpris ; item, trois autres fiefs de soixante soudées de terre chacun; item, un autre fief ou tènement de vingt soudées de terre ; item, un autre fief de dix soudées de terre ; item, un autre fief de quarante soudées de terre ; item, un autre fief de quatre livrées de terre (l'avant-dernier jour de mars 1367, le dimanche après l'octave de la fête des saints Pierre et Paul 1368, et le mardi après l'octave de la Purification de la Vierge 1374). LXXI-LXXIM.

(1) Nom disparu.
(2) Canton de Chauffailles.
(3) Commune de Saint-Maurice-lès-Châteauneuf.
(4) Unaeum porpresio, alias gaigniogio.
(5) Dans l'aveu de 1374, on trouve : excepté les trois quarts de la dîme de Coublanc et du meix de Chesalagon, lesdits trois quarts mouvant en fief de l'abbaye de Saint-Rigaud.

L'Étoile (1). Raoul de Trézette (de Tresete) (2), chevalier, fait hommage de la forteresse et de la terre de L'Étoile (de Stella), châtellenie de Château-Neuf (le 18 avril 1374). LXXIIII.

La Motte (3). Pierre Cam, bourgeois de Charlieu (Chierlieu), avoue tenir en fief lige et hommage son moulin de Lième (de Liemo), alias de La Motte (de Mota), avec le pré qui est devant, situé entre les rivières de Suppléon (Saint-Plain, alias Sampliain) et d'Augière (Orise, alias Ozores), lesdits biens, leurs droits et leurs appartenances par lui achetés de Thomas de Pierrelatte (de Petra Lata), damoiseau (le 22 juillet 1379). LXXV.

(1) Commune de Ligny, canton de Semur-en-Brionnais.
(2) Robert de Monz, alias de Tresetis, chevalier, avait été sommé de faire hommage avant la Saint-Jean-Baptiste (le 26 avril 1373). (Sans numéro, entre LXXVIII et LXXIX).
(3) Commune de Saint-Bonnet-de-Cray, canton de Semur-en-Brionnais.

La Motte. Jean Maréchal (Marescalli, Mareschalli), bourgeois de Charlieu (Cariloci), avoue tenir en fief et hommage un pré sis à Lième (Liemo, Leemo) ; item, un moulin attenant audit pré, avec leurs droits et leurs appartenances (le 1er octobre 1352). LXXVI-LXXVII.

Vauban (1) et Versaux (2). Jean de Busseul (de Buxul), dit Ly Mouton, seigneur de Saint-Sernin-en-Brionnais (Sancti Saturni Briennensis), damoiseau, avoue tenir en fief : sa maison forte dudit Saint-Sernin ; item, la justice de sa terre qui est dans la châtellenie de Château-Neuf ; item, son pré situé sous ladite maison ; item, le meix de Saz (3), paroisse de Saint-Maurice près Château-Neuf ; item, un autre meix; item, douze deniers parisis de cens sur une maison ; item, un chas (4) de maison sous l'orme de Château-Neuf (subtus ulmum Castri Novi), le tout tenu en fief ; item, divers biens situés entre le ruisseau de Combelarete (5) et le village de Scelleis (6) jusqu'à la rivière de Sornin (Sonnain) ; item, un pré dit Préal, le tout tenu en arrière-fief (le mardi avant la Nativité de la Vierge 1379). LXXVIII.

L'Étang (7). Huet, seigneur de l'Étang (L'Estain), avoue tenir en fief sa maison forte de l'Estain et ce qui est dans les limites des fossés de ladite maison (le 1er octobre 1373). Sans numéro (entre lxxviii et lxxix).

Les Murgers (8). Jean de Baron (de Barono), chevalier, avoue tenir en fief la maison dite des Murgers (des Murgiers), paroisse de Mussy, avec les terres, prés et bois par lui acquis de Perret des Murgers, damoiseau (le mardi après la fête de saint Jean-Baptiste 13[7]2 (9). LXXIX.

(1) Anciennement Saint-Sernin-en-Brionnais, canton de La Clayette.
(2) Commune de Saint-Maurice-lès-Châteauneuf.
(3) Aujourd'hui Versaux.
(4) Peyam.
(5) Nom disparu.
(6) Id.
(7) Commune de Saint-Julien-de-Jonzy, canton de Semur-en-Brionnais.
(8) Commune de Mussy-sous-Dun, canton de Chauffailles.
(9) Anno Domini mill trecentesimo XIIe (sic).

Châtellenie du Bois-Sainte-Marie (1)

La Clayette (2). Philibert de Lespinasse (de Espinacia), chevalier, conseiller du Roi, seigneur de La Clayette (La Cleette, Cleetta), avoue tenir en fief et hommage l'emplacement de son étang de La Clayette situé près de la maison forte dudit lieu, avec les droits et les appartenances dudit emplacement (le 1er septembre 1368). IIIxx-IIIIxxII (3).

Vaux (4). Huguenin Gaschet, damoiseau, de la paroisse de Dun-le-Roi (Dunum Regis, alias Dunum Regium) (5), avoue tenir en fief et hommage cinquante-huit sous tournois et trois ras d'avoine, mesure du Bois, d'annuelle rente a lui due par divers tènementiers du village de Vaux (Vaulx) sous Dun, paroisse de Varennes (Varenarum) ; item, la justice haute et basse sur lesdits tènementiers et leurs tènements (le 28 avril 1368).

Vaux. Le même avoue tenir en fief et hommage à Vaux, paroisse de Varennes, un meix ou tènement appelé le meix de Robert de Vaux (Vaulx), valant, par an, vingt-huit sous tournois, monnaie royale, de rente ou redevance (6) ; item, un autre meix ou tènement appelé du Monceau, valant, par an, trente sous tournois, trois ras d'avoine, mesure du Bois ; item, la justice desdits meix ou tènements, leurs droits, appartenances et dépendances (le 3 août 1389). IIIIxxV.

Dun-le-Roi. Robert de Trémont (de Tribus Montibus), damoiseau, avoue tenir en fief et hommage quatre livrées tournois de terre et onze gelines d'annuelle rente, à lui dues dans le village ou terre de Valois, paroisse de Dun, par divers tènementiers, avec la justice haute et basse sur les tènements et les hommes du lieu (le 28 avril 1368), IIIIxxVI.

(1) Canton de La Clayette.
(2) Chef-lieu de canton.
(3) Les lettres royaux cotées IIIIxxI somment ledit chevalier de faire hommage de stangno et molendino avant Pâques (le 2 janvier 1354).
(4) Commune de Varennes-sous-Dun, canton de La Clayette.
(5) Commune de Saint-Racho.
(6) Redditus seu redibentia.

Gillette, le Côté, Corcelle et Indre (1). Renaud de Corbelein, alias Jean Leduc, de Beaujeu (de Bellijoco), avoue tenir en fief et hommage lige trente sous parisis et huit pintes de miel à lui dus à Gillette (Gibletes), Le Côté (Le Costé), Corcelle (Corcelles), et Indre (Aynde), paroisse de Gibles (de Gebliis) ; item, le bois appelé de Montbruchie, avec la garenne attenante ; item, un petit bois lieu dit En haute Roche (Alta Ruppis, In alta Ruppe) ; item, un meix appelé (2) le meix de Nemey et de Valet (Valeti, Valleti) du Coste ; item, les terres et héritages sis autour dudit meix et près des étangs dudit Renaud ; item, le grand étang rompu (3) dit de la Roche, avec le moulin attenant ; item, deux petits étangs rompus sis au finage du Coté, le tout valant anciennement (4) dix livres tournois par an (le 28 avril 1368). IIIxxVII-IIIxxVIII.

(Terre). Le même, sous le nom de Jean Legraz, Legras, Graz, de Beaujeu, écuyer, « fait le serement de féauté et homaige  » qu'il doit au Roi « à cause de certaine terre qu'il tient en la chastellenie de Nostre-Dame-du-Boiz (5) » (le 23 septembre 1374). IIIIxxIX.

Gibles, Corcelle et le Coté. Jean Leduc (Ducis), bourgeois de Beaujeu, avoue tenir en fief et hommage : l'étang de la Roche (de Ruppe), paroisse de Gibles (de Gibliis), avec le moulin situé sous la chaussée dudit étang ; item, un autre petit étang dit de la Boyge, même paroisse, près le chemin de Corcelle au moulin de la Roche ; item, un petit bois ou étang, finage dudit Corcelle ; item, le pré appelé la praye Jehan Leduc, près la queue de l'étang de la Roche et les terres de ceux du Coté ...

(1) Commune de Gibles, canton de La Clayette.
(2) Item mansuum vocatum mansus Nemey et dicti Valeti du Coste (iiIIxxvii). Item mansum vocatum mansus Nemey et Valleti dicti loci du Coste (IIIxxVIII).
(3) Disruptum.
(4) Ante ipsorum (stagnorum) destructionem, alias corruptionem.
(5) Le Bois-Sainte-Marie.

... (du Coster), paroisse de Gibles (de Gebilis) ; item, douze sous parisis, un bichet de froment, mesure du Bois, et deux gelines de servis, par an, sur un meix ou tènement au Coté (apud Le Costé) ; item, seize sous parisis et une geline de servis, par an, sur un autre meix ou tènement au même lieu ; item, quatre sous parisis, un livroir de froment, mesure du Bois, et une geline de servis, par an, sur un autre meix ou tènement au même lieu ; item, quatre sous parisis, un bichet de seigle, trois ras d'avoine à la mesure du Bois, et deux gelines de servis ; par an, sur un autre meix ou tènement au même lieu ; item, le bois de Monbruchies, avec le clapier et la garenne qui s'y trouvent ; item, tous les autres biens et droits que ledit Jean peut avoir dans la paroisse dudit Gibles (le lundi après la Nativité de la Vierge 1389). IIIxxX.

Drée (1). Jeanne de Nevers (de Nyvernis), veuve de Hugues Damas (Dalmacii), dame de La Bazolle (Bazola, Basola), en son nom et au nom de Jean et Robert, ses fils, damoiseaux, avoue tenir en fief et hommage sa maison forte ou forteresse (2) de La Bazolle, attenante à la maison et forteresse des héritiers de feu Guillaume de La Bazolle, chevalier, comprise dans la même enceinte (3), avec les maisons dépendant de ladite forteresse, et situées en dedans des fossés dudit lieu de La Bazolle, le tout valant dix livrées tournois de terre, par an, ou bien la somme de quatre cents livres tournois, monnaie royale (le mardi après la fête de saint Pierre aux Liens 1369).

La Chapelle-du-Mont-de-France (4), Buffières (5), Villerot (6), Perouzot (7), Châtillon (8), Ruère (9) et Vaux (10). Jean de Marchizeuil (Melchisul, ...

(1) Anciennement La Bazolle, commune de Curbigny, canton de La Clayette.
(2) Domum fortem sev fortalicium.
(3) Clausura.
(4) Canton de Matour.
(5) Canton de Cluny.
(6) Commune de Buffières.
(7) Id.
(8) Id.
(9) Canton de Saint-Bonnet-de-Joux.
(10) Commune de Varennes-sous-Dun, canton de La Clayette.

... Merchisul), damoiseau en 1368, écuyer en 1377, au nom de Catherine, sa femme, fille de feu Jean de Buffières (de Bufferiis), damoiseau, avoue tenir en fief et hommage six paneaux de froment, sept paneaux de seigle, huit paneaux d'avoine, mesure de Cluny, quinze sous et huit deniers clunisois, d'annuel servis, alias de rente, à lui dus par plusieurs tènementiers de la paroisse de La Chapelle-du-Mont-de-France (Cappella Montis Francie) ; item, la maison de Buffières (Bufferes), forte jadis, mais détruite et brûlée (1) par les ennemis dans leurs incursions ; item, deux verchères, attenantes à ladite maison, contenant deux bichonées de terre et valant, par an, de terrage, un paneau de froment, mesure susdite ; item, une terre, proche ladite maison, appelée terre de Bigot, valant par an un demi paneau de froment, dite mesure ; item, une autre terre avec un pré dit de Verneal, alias Verneaul, alias Vernea, valant par an deux sous tournois ; item, le lieu ou place d'un moulin détruit (2), sis à Villeret (Vileyres, alias Vilereys, alias Villeroy), près Buffières, avec le pré attenant et le bois de Perroset, valant, par an, douze sous tournois ; item, le bois dit La Grolais, alias des Agrolois, la terre de Bassey (Bessey, alias Bessoy), la terre d'Arnet, alias de Monnet, et le champ de Masilles Guion, alias de Masille Guion, valant, par an, douze sous tournois ; item, quinze sous tournois, deux bichets de seigle et deux bichets d'avoine, d'annuel servis (3), dus par plusieurs tènementiers de Buffières ; item, le meix appelé le meix Châtillon (le mes Chasteillon, alias Chasteillion, alias Chastellion), paroisse dudit Buffières, valant, par an, douze sous clunisois, trois paneaux (4) de seigle, et trois, alias quatre, paneaux (4) d'avoine, mesure de Cluny ; item (6), un autre meix appelé le mes Quarré, alias Carré, à Ruère (Rueres), paroisse de Suin (de Seduno), valant, par an, quatre sous clunisois et trois poulets ; item, deux sous clunisois par an sur une verchère sise à Vaux (Vaulx) sous Dun ; item, la justice haute et basse sur ses biens de Buffières, valant par an, dix, alias douze, sous tournois (les 16 septembre 1368 et 25 janvier 1377). IIIIxxXII-IIIxxXV.

(1) Elle n'était probablement pas relevée en 1377, car, dans l'acte coté IUImxiiii, on lit «  à La maison de Buffières qui se salait appeler la maison forte ».
(2) Disruptum. L'acte de 1377 dit « vague ».
(3) « De menus servis » dit l'acte de 1377.
(4) « Deux bichets » dit l'acte de 1377.
(5) « Deux bichets » dit encore l'acte de 1377.
(6) L'acte de 1377 coté iiii**xiiii se termine ainsi : « Item, un s. clun. que tient et doit Tevenin Quarrjêre.de Hticros, de In par. de Seur, et sas pereenenrs : ilem, ou Vnim-8oiil«-Seiir, u s. clun. sur une terre que tenait la Guicharde de Chassaigne et ses percemieurs, assis près du for de ladicte ville de Chassaigne ; ensemble la juridiction et seignorio haute, moyenne et basse, en toutes les ehouses situées en ladicte parrosse de HuMeres u. Peut-être faut-il identifier Vaux-soulz-Seur avec Vaux, commune de Sivignon, près Ruère et Suin, canton de Saint-Bonnet-de-Joux, et Chassaigne avec La Saigne, commune de Varennes-sous-Dun, canton de La Clayette.

Suite : Inventaire de Peincedé

gif