gif

Association et musée La Mémoire d'Oyé

Musée La Mémoire d'Oyé

Le site Internet de l'association

De nouveaux membres rejoignent La Mémoire d'Oyé. Dimanche, les membres de La Mémoire d'Oyé se sont retrouvés pour leur assemblée générale. Louis Mamessier, maire du village, est très attaché à « La mémoire », comme on l'appelle ici, et ne manque jamais cette réunion annuelle. La présidente a accueilli chaleureusement trois nouveaux bénévoles : Loïc Griffon, Françoise Locquet et Anne-Marie Monnier. Après leur avoir présenté l'association, elle les a remerciés d'avoir accepté de rejoindre l'équipe. Il a ensuite été procédé au renouvellement du conseil d'administration, cinq des neuf membres du conseil d'administration étant à renouveler. Mais ils ont tous été candidats pour effectuer un nouveau mandat et ont été réélus à l'unanimité. Ce CA a ensuite élu le nouveau bureau puis procédé au bilan 2012 qui a noté une baisse de la fréquentation avec 1554 visiteurs recensés. L'exposition « Souvenirs d'enfants » a été appréciée et plus encore celle sur « les non-violents des Circauds ». L'événement phare de l'année 2012 a été la manifestation organisée pour les 20 ans du musée, hélas gâchée par le mauvais temps ! Le bilan financier a respecté les prévisions du début de saison. Les expositions temporaires du musée se renouvelant tous les deux ans, il faudra songer à 2014, puisqu'un nouveau thème devra être choisi et mis en place. Des idées ont été avancées et seront sans doute retenues. La réunion terminée, les membres de l'association et leur conjoint se sont rendus au restaurant de la gare à Chassigny-sous-Dun où ils ont partagé un moment convivial. Nouveau bureau Présidente : Christiane Boffet, vice-présidente : Claire Gaget, trésorier : François Monnier, trésorière adjointe : Marie-Jo Ferret, secrétaire : Marc Ledig, secrétaire adjointe : Maud Petit. Article rédigé par Fabienne Croze et paru dans Le JSL le 24/01/2013.

La Mémoire d'Oyé se porte bien. L'association « La Mémoire d'Oyé » gérante du musée du même nom a tenu son assemblée générale. Assemblée générale un peu particulière puisque quelques semaines auparavant, l'on apprenait le décès de Jean (Chemarin), membre de l'association depuis sa création. Jean qui était une mémoire du village, qui presque tous les dimanches, tant que sa santé le lui a permis, venait au musée pour accueillir les visiteurs et leur raconter Oyé tel qu'il était dans ses souvenirs. Oyé, ce village qu'il aimait tant. C'était un guide hors pair qui savait captiver l'attention des petits et des grands. Nombreux sont les visiteurs revenant au musée qui ont demandé des nouvelles du Monsieur qui se tenait derrière le bureau à l'accueil du musée. Il aimait parler de son métier de toucheur, de sa vigne et racontait de bonnes blagues lors des réunions de notre association. Tout le monde gardera un bon souvenir de lui. Un leg inattendu : Avant d'aborder l'ordre du jour de l'assemblée générale, la présidente de l'association faisait part d'un courrier de Maître Bonnetain, chargé du règlement de la succession de Jean, qui lègue 15 000 euros à l'association. Chacun connaissait son attachement pour le musée et sa générosité, ce geste les confirme. La réunion commençait alors. Dans un premier temps, le bilan de la saison écoulée est effectué. Il s'avère excellent. Nombre de visiteurs en augmentation régulière, bonne participation aux manifestations. La saison 2009 est alors envisagée. Les différents moyens de publicité sont reconduits avant la conception du programme des manifestations. Le 16 mai : Nuit des musées ; 30, 31 mai et 1er juin : week-end portes ouvertes au musée et chez les artisans du Brionnais ; 27 juin ou 4 juillet : lancement de la saison ; 25 juillet animation au musée fête dite des « tartines » ; 19 et 20 septembre : journée du patrimoine. Le musée sera ouvert à partir du 1er mai jusqu'au 31 octobre, tous les après midi en juillet et août de 15 h à 18 h et pour les autres dates sur rendez-vous pour les groupes et les scolaires. 2009 sera une année de changement : Une nouvelle exposition est en cours de préparation. Elle s'intitulera « Jours de fêtes » dont le thème sera les fêtes de famille avec leurs traditions, rites et formalités. Le rez-de-chaussée du musée se transformera pour évoquer ces rituels familiaux. Une modification sera apportée à la salle consacrée aux jouets anciens avec une exposition de petits trains. Quant au reste du musée pas de changement. Toujours au sous-sol : le travail du bois, le travail de la vigne, le matériel agricole, la « bassie » et au premier étage la reconstitution d'une salle de classe, la salle des guerres et les jouets anciens. Après cette réunion de travail efficace, et les remerciements d'usage les membres de l'association et leur conjoint ainsi que Monsieur le maire d'Oyé et son épouse se retrouvent au restaurant « le Relais de Saint-Julien » à Saint-Julien-de-Jonzy où la journée se termine dans la bonne humeur. Pour contacter le musée : 03 85 25 87 32 ou 03 85 25 87 75. Article paru dans Le JSL le 19/01/2009.

Beaucoup d'activités pour La Mémoire d'Oyé. Chaque année en janvier, à la tradition des voeux s'ajoute un autre rituel : l'association " La Mémoire d'Oyé " tient son assemblée générale. Ainsi, ses membres, accompagnés du maire Louis Mamessier, se sont retrouvés pour préparer la saison 2008 du musée. Cette année ne verra pas de grand changement puisque le thème de l'exposition temporaire, renouvelé en 2007, vaut pour 2 ans. Donc en 2008 ceux qui ne connaissent pas l'embouche et son histoire pourront la découvrir au musée grâce à de nombreux documents dont les plus anciens datent du XVIIIe siècle, des photos, des mises en scènes de quelques activités liées à l'embouche. Cependant les bénévoles de l'association qui gèrent le musée ne se tourneront pas les pouces en attendant la belle saison et la réouverture des lieux, car les 9 salles d'exposition nécessitent un entretien permanent et des améliorations. Il va falloir repenser l'exposition des machines agricoles qui sont exposées sous le préau (le musée occupe l'ancienne école du bourg) et dans la cour. Du fait de l'arrivée de nouveaux engins, il faut réorganiser la disposition des outils et soigner leur présentation, garante de la satisfaction des visiteurs. Un nouvel étiquetage sera aussi nécessaire. à l'intérieur, l'entrée sera encore à améliorer, on y consacrera un panneau rétrospectif du musée. La salle consacrée aux 3 dernières guerres sera aussi à revoir. Les nombreux objets en bois devront subir un traitement ... bref une foule de petite mise au point indispensable à la qualité de l'exposition. Un point important : la communication, qui fera l'objet cette année 2008 de l'investissement principal. Une affiche sera réalisée ainsi qu'un document d'appel recto verso format signet. Quelques manifestations de l'année sont évoquées : Nuit des musées 17 mai, Soirée tartines 26 juillet, Journées du patrimoine 20 au 20 septembre. Habituellement cette réunion est suivie d'un repas où les membres de l'association et leurs conjoints, souvent mis à contribution, se retrouvent. Mais le calendrier très chargé en ce début 2008 ne l'a pas permis. Malgré tout, personne ne repartit la faim au ventre, car l'autre tradition de janvier, celle de la galette des rois, fut partagée et il y eut plein de têtes couronnées. Le musée rouvrira ses portes à partir du 1er mai sur rendez-vous pour les groupes. Il sera ouvert le 4 mai, jour de la randonnée pédestre à Oyé, le week-end de Pentecôte à l'occasion des portes ouvertes chez les artisans du Brionnais. Puis tous les après-midi (sauf le mardi) aux mois de juillet et d'août. Le JSL 19.01.2008
Pour plus de renseignements 03 85 25 87 32 ou 03 85 25 87 75 ou http://oye71.pagesperso-orange.fr/

La Mémoire d'Oyé est toujours pleine de projets. Les bénévoles font preuve d'une énergie et d'une imagination qui laisse pantois ! L'Association a tenu son assemblée générale. Les bilans moraux et financiers sont tout à fait satisfaisants. Ce jour-là, " la Mémoire ", comme on dit à Oyé, a accueilli Jean Nigay, son 23e membre. Le Musée " La Mémoire d'Oyé " est entièrement régi par des bénévoles. Ils aménagent les expositions, accueillent les visiteurs, restaurent, installent, inventent... En 2006, 2377 visiteurs ont franchi le seuil du Musée. Celui-ci ouvrira ses portes le 6 mai, à l'occasion de la randonnée pédestre et, le 19 mai, à l'occasion de la nuit des Musées, de 19h30-23h. Les gâteaux " grand-mère ", la tisane et le cidre seront encore source de convivialité entre les visiteurs. Pour les Portes Ouvertes des Artisans d'Art du week-end de Pentecôte, les 26, 27 et 28 mai, tous pensent qu'il faut être plus performant que l'an passé et améliorer la communication. Pour la réouverture officielle, est prévue une conférence. Le sujet sera la naissance de la race charolaise. Le 11 août aura lieu la 3e animation " Tartines ", avec costumes, musique traditionnelle et dégustation de viande charolaise cuite à la pierrade. Les 15 et 16 septembre, pour les journées du patrimoine, le Musée ouvrira le samedi de 15h à 18h et le dimanche de13h à 18h. Les questions de publicité, de communication, d'affiches, de tracts et de contacts avec les autocaristes (surtout ceux des départements limitrophes) vont dans le sens de l'amélioration constante. Il est question de réaménagements, d'amélioration de présentation, d'éclairages de vitrines.... et d'autres problèmes matériels à résoudre. Les tarifs pour les groupes et écoles sont reconduits soit 2 euros par personne pour les groupes qui viennent hors ouverture habituelle, 1 euro par élève des écoles avec un supplément de 0,50 euro s'ils optent pour l'activité calligraphie. Les bénévoles ont pour habitude de faire une sortie dans un Musée ayant les mêmes centres d'intérêt. Cette année, ils pensent à Pierre-de-Bresse. L'exposition temporaire - 2007 et 2008 - aura pour thème : " Sur les traces du boeuf charolais ". Chaque groupe de travail présente sa réalisation : le 1er a réalisé une maquette et des panneaux historiques, du XVIIe au milieu du XXe. Le 2e : évolution de l'embouche avec l'accent mis sur le changement du mode d'exploitation, à l'apparition des charges sociales, après la seconde guerre mondiale et jusqu'à 1970. Jean Nigay, agriculteur retraité, apporte d'intéressantes précisions. Les membres de l'association pensent qu'il devrait rejoindre ce groupe de travail. Le 3e : les toucheurs et la gare de Saint-Julien : une maquette du panneau est présentée définissant le métier de toucheur avec un témoignage de Jean Chemarin, Le changement apporté par la venue du chemin de fer fait l'objet d'une mention spécifique. Le 4e : le Herd-Book et naissance de la race charolaise avec présentation du panneau comportant la date de sa création, définition, critères de la race. Le bureau est reconduit : présidente Claire Gaget ; trésorière Marie Jo Ferret ; secrétaire François Monnier. Article rédigé par Fabienne Croze et paru dans le JSL le 14.02.2007.

Le musée réalise chaque année une fête brionnaise. Au musée " La Mémoire d'Oyé ", l'équipe de bénévole organise depuis l'an passé une fête destinée à perdurer. Le thème en est : " Découverte de l'exposition temporaire " et " Musique et tartines ". Cela se passe toujours en début de soirée -à la nuit tout à fait tombée-, les lampes à pétrole recréant l'atmosphère d'antan. Les bénévoles, tous habillés en Brionnais, accueillent les visiteurs - plus de 150-. Les hommes ont un peu de mal avec les sabots. Dans la grande pièce, où se tient l'exposition temporaire sur les anciens métiers féminins pratiqués à Oyé, Claire Gaget fait une démonstration de filage de la laine au rouet, pendant que Marie Laroche se penche pour terminer la grande couverture piquée qui sera tirée au sort le 24 septembre par système de tombola (la vente des billets se poursuit). Les conversations vont bon train. On évoque de vieux souvenirs. Les souvenirs de famille continuent à défiler : Qui était Jeanne Marie Musset ? Et bien, la Marie Musset. Et bien, elle file, là-bas, dans le film (effectivement, dans un recoin aménagé pour cela, un film est projeté, montrant celles qui savent encore filer, tisser...). Jeanne Marie Musset est actuellement décédée. C'était une des fileuses d'Oyé. Le musée possède une photo d'elle en train de filer. Dans le film, c'est Mademoiselle Chopelin, âgée de 82 ans qui file et qui aurait dû venir mais était empêchée par une angine. Claire Gaget l'a remplacée au pied levé et faisait un travail moins fin que le sien : il y manquait la régularité du fil mais cela a permis aux visiteurs de voir le geste et le fonctionnement du rouet. Quelques membres de l'association ont appris à filer avec cette personne toujours disponible. Les visiteurs observent les détails, commentent. On se retrouve, on va voir les photos de conscrits. En bas, à l'étage de l'ancienne cave, on peut admirer le travail du bois. Un tourneur fait une démonstration sur une ancienne machine. Des joueurs de vielles et de cornemuses font danser, là, au milieu de l'exposition. A l'extérieur, on peut acheter des assiettes de tartines garnies et boire un coup en discutant à des tables. Beaucoup de visiteurs viennent de plus loin, en Brionnais, en Charolais, de la Loire ou de l'Allier. Chacun narre une tranche de vie -de la sienne ou de celle de ses ancêtres-.... Le musée sera ouvert tous les après-midi, de 15 h à 18 h, jusqu'au 31 août et en septembre chaque dimanche après-midi, de 15 h à 18 h également. Pour les Journées du Patrimoine, il sera ouvert le samedi 16 septembre de 15 h à 18 h et le dimanche 17 septembre, de 14 h à 18 h. Article paru dans le JSL 28.08.2006.

La Mémoire d'Oyé est exclusivement tenue par des bénévoles et reçoit un nombre croissant de visiteurs, comblés par l'accueil et par la qualité des scènes et des objets présentés. Le Musée est situé dans l'ancienne école et, directement ou indirectement, tous les habitants participent à sa qualité, à son originalité. L'association, présidée par Claire Gaget, fidélise les visiteurs en mettant régulièrement en valeur de nouveaux thèmes, de nouvelles présentations. Louis Mamessier, maire du village, est venu à l'assemblée générale : " On sent une dynamique. Après avoir agrandi du côté de la cave, il reste encore le grenier à exploiter ! ". Le musée a accueilli 2 200 visiteurs en 2005. Les comptes sont équilibrés, le bilan moral est positif. La plaquette du musée va être rééditée, mais dans le même esprit. La nuit des musées et la soirée " Tartines " seront reconduites. Pour celle-ci, il serait bien de fabriquer plus de costumes grâce aux talents des habitants d'Oyé. Cette manifestation a permis de réunir instrumentistes et villageois costumés à l'ancienne, de goûter des tartines à base de produits du terroir. En 2005, " Les Anciens Métiers Féminins à Oyé " a connu un réel succès. Ce thème restera d'actualité en 2006 mais Claire Gaget rappelle l'importance d'apporter du nouveau pour que les visiteurs aient plaisir à revenir. Elle suggère de développer, au sous-sol, le thème du bois. Le musée possède une collection d'outils du travail du bois : outils de sabotier, tour à bois offert par le musée de Châtenay, outils de menuisier qu'il serait intéressant de mettre en valeur. " Nous pourrions également, lors de la soirée " Tartines ", faire une démonstration de tournage sur bois ". Il faudrait aussi compléter l'exposition sur les guerres, un des membres de l'association possède les lettres d'un poilu de la guerre de 14. Le Musée en fera des photocopies pour les visiteurs. Yves Roger, de Cuisery, exposera un panneau retraçant le parcours de ce soldat et de son régiment. Il faudrait recueillir des témoignages sur la guerre d'Algérie pendant que les témoins sont encore nombreux : lettres, anecdotes... et sur la guerre de 40. L'ouverture du musée sera marquée par une conférence de Mario Rossi sur Oyé. Les partenaires de l'association et la population d'Oyé seront invités, cette conférence sera précédée de la visite du musée pour ceux qui le désirent. Une éventuelle embauche de Frédéric Bouchot, en " emploi jeune " à Melay, dont le contrat arrive à échéance en février 2006, est envisagée. Fin 2005, le maire de Melay a convoqué plusieurs associations : La Mémoire d'Oyé, Le musée d'Iguerande, le Musée de Marcigny et Mémoire Brionnaise pour étudier la possibilité de créer, en partenariat, un poste d'attaché territorial, sa mairie ne pouvant assurer seule ce poste. Au vu des compétences de ce jeune homme, il serait bien de saisir cette opportunité qui apporterait beaucoup à " La Mémoire d'Oyé ". Après avoir étudié le budget, les membres de l'association sont d'accord pour lui procurer 100 heures de travail annuel et en informeront Melay. Le ménage sera encore fait par Chantal Griffon. Elle offre toujours à l'association la moitié de ses heures : c'est sa participation à la vie associative. Qu'elle en soit remerciée. Il sera proposé à quelques personnes d'entrer dans l'association qui a besoin de nouveaux bénévoles. Une visite du Musée Alice Taverne d'Ambierle est prévue le samedi 4 mars. Précisions : Ouverture du musée de mai à octobre pour les groupes annoncés et en juillet et août pour les particuliers. Article rédigé par Fabienne Croze et paru dans le Journal de Saône-et-Loire le 21.01.2006

gif