gif

Association Les Vieilles Pierres de Semur-en-Brionnais

Restauration du château St-Hugues de Semur-en-Brionnais

Le site Internet de l'association

Le JSL 28.03.2009 : Une assemblée inhabituelle pour les « Vieilles Pierres »

L'association des Vieilles Pierres a tenu son assemblée générale dernièrement. Une réunion marquée par quelques nouveautés cette année.
Et ce parce que les deux présidents d'honneur étaient là : F. Baciak, maire du village, et M. de la Motte Rouge, propriétaire de la tour actuellement en réparation, descendu tout spécialement de Paris pour l'assemblée générale. Inhabituelle aussi car c'est la première fois qu'un chantier d'insertion, offrant diverses possibilités de formation en maçonnerie, tourisme, culture générale ... se tient au château. Le président, Jean-Louis Dosso-Greggia dit que l'association se porte bien et que la commune répond toujours présent. Mme Munoz trésorière donne deux bilans financiers : un distinguo s'impose entre celui de l'association et celui du chantier. Les rentrées d'argent progressent avec les cotisations, les entrées, les animations, les ventes de figurines ... Ph. Guinard, commissaire aux comptes, félicite le président pour le travail colossal qu'il fournit tout au long de l'année.
Des visites en constante progression : À propos du bilan moral, le président dit son contentement d'avoir enfin finalisé le projet du chantier d'insertion : cette mise en place, dépendant beaucoup des subventions européennes et de l'acquisition d'un échafaudage, a mis du temps à se concrétiser. Les entrées individuelles et les visites nocturnes sont en hausse, les costumes pour les enfants et la remise du « diplôme de chevalier » y ayant largement contribué. En 2008, peu de groupes, mais 2009 commence bien. Les visites et ateliers pédagogiques, de la maternelle au collège sont en constante progression. Les enfants des maternelles se sont enthousiasmés avec la malle magique. Cette année, le chantier de restauration sera un plus. La fréquentation 2008 a été de 4000 visiteurs plus tous ceux venus pour les après-midis de tir à l'arc et jeux médiévaux. Le banquet médiéval a connu un grand succès. Il a été dit et redit que les bénévoles font un travail énorme. La saison 2009 se déroulera globalement comme la saison 2008.
Les bienfaits du chantier d'insertion : Il a été dit encore -à propos du chantier d'insertion- qu'il n'aurait pas pu avoir lieu si Magali Bonin, la médiatrice culturelle, ne s'était pas autant impliquée. Il a été rajouté que ce chantier est soutenu par la Fondation du Patrimoine, laquelle a lancé une souscription : 18.000 euros ont été récoltés, la Fondation y ajoutera 15.000. À ce jour, la souscription se poursuit. L'échafaudage, d'un coût élevé, sera amorti en le louant à d'autres associations. L'escalier sud est terminé, il permettra de faire le tour du donjon. À l'ouverture au public, tout le chantier sera balisé. Photos projetées à l'appui, le président explique l'évolution du chantier. Les explications s'avèrent très techniques mais le pédagogue est bon et tous suivent aisément. La conclusion est nette : sans le chantier d'insertion, d'ici 3 ou 4 ans, il y aurait eu de très gros dégâts.
Un concert pour les 900 ans de St-Hugues : Les projets 2009 sont les suivants : marché de printemps (plantes et produits du terroir), repas médiéval le 11 août, expositions au Grenier à Sel pour les journées européennes et celle du Patrimoine de Pays (axé sur les tours), Magali aimerait faire participer les salariés du chantier. Les visites nocturnes aux flambeaux se dérouleront du 8 juillet au 26 août. Les autres activités sont reconduites. Pour fêter les 900 ans de la mort de St-Hugues, il sera donné un concert -avec des chants de l'époque-, une messe, une causerie et une conférence à Semur et en d'autres lieux voisins. Un partenariat est constitué avec le Centre de Castellologie de Bourgogne qui, est en train de démontrer que le château est encore plus ancien que ce qui est admis. Article rédigé par Fabienne Croze.

Le JSL 17.03.2008 : Semur-en-Brionnais, Les visites du château reprennent pour la saison

Il sera ouvert tous les jours, de 10h à 12h, de 14h à 18h et le dimanche, de 14h à 18h. La Médiatrice Culturelle de l'association des Vieilles Pierres de Semur, Magali Bonin, passionnée par ce merveilleux " Plus beau village de France " saura transmettre son enthousiasme aux visiteurs. Magali Bonin possède un master d'architecture. Elle a été l'élève de Nicolas Reveyron, professeur d'archéologie médiévale à Lyon 2. Outre les visites, Magali anime des ateliers pédagogiques destinés aux enfants des écoles. Plusieurs propositions sont au programme. Un jeu à énigme autours de l'architecture des châteaux forts est des plus attractif. La réalisation des blasons connaît un succès sans précédent, jamais démenti. Un autre atelier permet de réaliser un chantier médiéval avec une maquette du château, un autre est intitulé " Si l'art roman m'était conté " et enfin, encore un jeu énigme appelé " Vie quotidienne au Moyen-âge ". Tous ces ateliers peuvent se dérouler, si les enseignants le souhaitent, en alternance avec une visite-découverte à Radio Cactus : Les enfants participent vraiment à l'émission : ils parlent, enregistrent.... Ce n'est pas " en semblant " ! Quand cette double option est choisie, un groupe participe aux ateliers le matin pendant que l'autre moitié des enfants est à la radio. L'après-midi, on inverse les rôles. Actuellement, le matin, avant les visites, Magali, qui a reçu une formation spécifique pour cela, est en train de réaliser un site Internet pour les Vieilles Pierres qui sera opérationnel en avril. Et, bien sûr, l'association des Vieilles Pierres, continue sans relâche de restaurer le site, accueillir du public, répondre aux questions lorsque ses membres y travaillent à préserver ce fleuron de notre région, monument unique parmi les châteaux forts datant de cette époque.
Tél : 03 85 25 13 57 et chateau.semur@wanadoo.fr. Article rédigé par Fabienne Croze.

Le JSL 06.04.2006 : assemblée générale des Vieilles Pierres à Semur-en-Brionnais

Ils étaient soixante-et-un pour l'assemblée générale. Le président Jean-Louis Dosso-Greggia a ouvert la séance en montrant sa satisfaction de voir toujours autant de monde à l'assemblée générale de l'Association des Vieilles Pierres. Claude Munoz, la trésorière, détaille le bilan financier qui est adopté à l'unanimité (les salaires et les charges étant la grosse partie des dépenses). Cette année, la réparation en urgence de la fenêtre à menaux de la Tour St Hugues a aussi bien affaibli le budget. Celui-ci reste équilibré mais "sur le fil du rasoir". Les dépenses de fonctionnement sont stables. L'investissement a été volontairement réduit afin de ne pas vivre au-dessus de ses moyens. Les adhésions sont stables elles aussi. On note une progression des entrées et des ateliers pédagogiques mais une baisse des ventes de livres, objets et produits divers. Pour le bilan moral, on note une augmentation du nombre de visiteurs. Celui des groupes est lui aussi en extension. On remarque que les ateliers pédagogiques sont constitués principalement par des écoles du Rhône et de l'Allier qui reviennent régulièrement (ceux de Saône-et-Loire aussi, bien entendu). "L'aventure mauve" permet aux enfants répondant à un questionnaire sur le château d'obtenir un diplôme. La création d'un atelier de calligraphie moyenâgeuse est en bonne voie. Les visites nocturnes costumées sont passées de 130 personnes en 2004 à 200 en 2005. Les expositions au grenier à sel connaissent un nouvel envol et, sauf exceptions, les exposants ont bien vendu. Beaucoup de promeneurs, même lorsqu'ils ne visitent pas le château, circulent pour découvrir l'ensemble du village médiéval. L'emploi jeune d'Edwige Auger se poursuit jusqu'à mars 2006. Une aide plus importante de l'Etat permettait d'avoir un emploi saisonnier payé par les Vieilles Pierres. Le constat des diffficulté 2006 ne permet d'embaucher Edwige Auger que six mois et demi. Celle-ci a obtenu le diplôme de "Guide pour la Bourgogne" en fin 2005. Lorsqu'elle arrêtera ses prestations en septembre, elle fera une formation de "Guide nationnal". Les bénévoles ont donc "du pain sur la planche", les dimanches et à partir de septembre. Tous ressentent cruellement d'avoir eu à se séparer de Lysiane André qui assumait, depuis des années, un mi-temps, pour l'accueil. Néanmoins, si la saison s'avère fructueuse, elle pourra revenir à temps partiel ou en chèque emploi service. Pour l'an prochain, l'association envisage un emploi tremplin pour un jeune ayant fait, comme la guide actuelle, des études d'histoire de l'art. Suivant les possibilités, les bénévoles verront s'ils peuvent ouvrir après le 15 septembre. En 2004, on a comptabilisé 3200 visiteurs, excepté les enfants qui ne payent pas et en 2005, plus de 3800. Jean-Louis Dosso lance un nouvel appel pour les visites nocturnes costumées de cet été. Le 14 avril débutera jusqu'en début mai : l'exposition sur l'Epopée Clunisienne, celle qui a circulé l'an passé dans le Charolais et à Charlieu. Une série d'expositions d'art suivra toute la saison (la location de la salle revient à l'association). Vu le désengagement de l'Etat, les travaux de l'église Saint-Martin sont à l'arrêt depuis deux ans. Plusieurs proposent des conférences d'été au profit de l'association. Un biogéologue, Roger Pierre, demeurant en Alsace, en propose une sur les sourciers et Philippe Guinard, de Marcigny, une sur la famille Saint-Hugues. La séance se termine par le choix pour les membres de l'association, d'une date et d'un voyage vers Dijon avec visite de cave (c'est la tradition pour cette bande de joyeux lurons amoureux du passé, certes, mais ne négligeant pas les plaisirs temporels !) Article rédigé par Fabienne Croze.

gif